Une vie démente

Ann Sirot et Raphaël Balboni

Alex et Noémie voudraient avoir un enfant. Quand Suzanne, la mère d’Alex, adopte un comportement farfelu, les choses se compliquent. Entre l’enfant désiré et l’enfant que Suzanne redevient, tout s’emmêle. Mais la joie demeure ! Les réalisateurs ont été confrontés à cette situation. Ils ont trouvé les films qui abordaient le sujet trop déprimants et ont décidé de raconter la maladie autrement. Émotion et rire sont au rendez-vous.

Ce duo de réalisateurs, dont quelques courts métrages ont été programmés par Ciné Pause en 2019, est à suivre de près. Un souffle de liberté – tellement précieux ! – traverse leurs films. Une vie démente est leur premier long métrage. C’est l’un des gros coups de cœur de l’équipe !

Comédie - Belgique - 2021 / 1h27