Delphine ZIEGLER

Après avoir obtenu son diplôme de l’École Nationale Supérieure des Beaux-Arts de Paris, Delphine Ziegler poursuit ses études aux Etats-Unis en Arts visuels (sculpture) puis en Sciences humaines, en se spécialisant sur la Chine ancienne. La vidéo et la photographie accompagnent ses créations de plasticienne autant que ses recherches universitaires.

​Depuis 2006, elle réalise des films de création et des documentaires où l’imaginaire et le réel se trouvent volontiers un terrain d’entente. « Les choses des autres » (2021), co-produit avec France 3 Bourgogne-Franche-Comté, met en scène un personnage qui appartient à la fois au monde des humains et au monde des objets. « Sous mon sourire » (2016), également co-produit avec France 3, et « Au loin du point du jour » (2017), traitent tous deux des violences faites aux femmes, l’un sous l’angle de la reconstruction, l’autre de la migration ; l’élément « eau » accompagne le parcours de ces femmes d’une manière poétique et en souligne la temporalité.

​Par ailleurs, la réalisatrice s’est intéressée à la relation entre la danse et le cinéma : « Boutures d’un Sacre # 6 » (2018) suit la transmission du « Sacre du printemps » aux élèves de primaire d’un quartier défavorisé par les danseurs de la Compagnie Dominique Brun. « Tout un art de la fabrique » (2015) entre dans le vif du processus de création de « Sans territoire fixe », une pièce de la danseuse chorégraphe Aurore Gruel. Entre 2010 et 2015, Delphine Ziegler avait élaboré avec cette dernière le projet « Carré de culture » qui s’est décliné en une série de courts métrages réalisés à partir de résidences dans des lieux hétéroclites.Chacun de ces films creuse son propre sillon in situ, avec un zeste d’universel, à la croisée du réel et de l’imaginaire.